Générer un résumé avec l'IA

Les réseaux informatiques d’entreprises sont aujourd’hui de plus en plus étendus et complexes. Avec l’afflux des politiques de BYOD et l’explosion du télétravail, le nombre de connexions extérieures aux réseaux d’entreprises augmentent fortement. Ce qui nécessite une vigilance et une surveillance toute particulière, notamment pour les MSP pour qui il devient plus difficile d’obtenir une visibilité sur l’ensemble des terminaux et appareils connectés aux réseaux de leurs clients.   

Ainsi, de nombreuses pratiques existent pour contourner ces difficultés. La découverte de réseau entre autres, mais pas que. Le protocole SNMP qui permet aux techniciens réseau de gérer les équipements du réseau, de superviser et de diagnostiquer des problèmes à distance. 

Qu’est-ce que le protocole SNMP et comment fonctionne t-il ? C’est le sujet que nous allons aborder dans ce billet. 

Pour accéder à un résumé de l’article, cliquez ici.

1. Le modèle SNMP, c’est quoi ?

Le modèle SNMP, pour “Simple Network Management Protocol”, est un protocole qui permet la surveillance des imprimantes, des RAID, des routeurs, des commutateurs et d’autres périphériques SNMP. Ce protocole régit la façon dont le matériel et les logiciels d’un réseau informatique (quelque soit sa marque ou son modèle) sont analysés et surveillés. 

Il s’agit d’une des solutions les plus utilisées pour la surveillance et la gestion des périphériques connectés à un réseau et aide à déterminer l’état de l’infrastructure d’un réseau informatique. Et rares sont les MSP et services informatiques qui en font l’impasse. 

Le protocole SNMP est donc un système de gestion de réseau basé sur deux éléments clés : un superviseur et des agents. 

Le superviseur est une sorte de console qui permet aux techniciens d’exécuter des requêtes. Les agents sont des entités que l’on retrouve au niveau de chaque équipement qui vont le connecté au réseau d’entreprise afin de récupérer des informations. Ces informations peuvent être de type matériel mais aussi des informations de configuration, de statistiques ou encore de performance. 

Il existe actuellement 3 versions de SNMP : 

  • SNMP v1 : ce protocole est la version initiale du modèle SNMP et contient  des fonctions élémentaires de chiffrement de données. Version peu sûre d’un point de vue sécuritaire, elle est déconseillée pour les réseaux modernes importants.
  • SNMP v2 : il s’agit d’une nette amélioration de la version précédente notamment en termes de sécurité et confidentialité. Cette version permet également de récupérer des quantités de données volumineuses en une seule et unique requête. Elle reste cependant assez complexe à mettre en place. 
  • SNMP v3 : cette version reprend les points forts de la v2 en les améliorant. De nombreux mécanismes de sécurité ont été ajoutés tels que des comptes utilisateurs, systèmes d’authentification et le cryptage de données. La meilleure option pour la plupart des parcs informatiques modernes qui souhaitent améliorer la sécurité de leur réseau.

En résumé, toutes les informations qu’un fournisseur de services managés va avoir besoin pour surveiller et gérer ces équipements et obtenir in fine une visibilité totale sur le parc informatique de ses clients. 

2. Le modèle SNMP, pourquoi ?

Le modèle SNMP est important pour la stratégie de surveillance et gestion des MSP. Comme nous l’évoquions dans l’introduction de cet article, surveiller un parc informatique n’est plus une mince affaire. Les connexions proviennent de divers endroits, le nombre d’appareils augmentent constamment et il est primordial pour un MSP de suivre ces évolutions de très près, au risque de passer à côté de failles sécuritaires aux lourdes conséquences. Plus le parc informatique à surveiller est grand, plus les connexions non-autorisées peuvent se multiplier et plus les difficultés dans la gestion sont considérables. Ouvrant ainsi grand la porte aux cyberattaques et à la vulnérabilité des réseaux.

De ce fait, les fournisseurs de services gérés doivent être en mesure de pouvoir surveiller toute nouvelle connexion ou tout nouvel appareil apparaissant sur un réseau en temps réel. Utiliser des outils de gestion tels que le RMM, PSA, la découverte du réseau et le protocole SNMP est donc impératif pour garantir la sécurité et la fonctionnalité des réseaux informatiques sur le long terme.

Dans le cadre du protocole SNMP, la surveillance va passer par l’installation des OID, pour Object Identifiers. Ces derniers permettent d’identifier de manière unique chacun des terminaux gérés et intégrés au protocole SNMP. Ils sont organisés sous forme de hiérarchie et assurent une interopérabilité entre différents logiciels en fournissant les caractéristiques spécifiques d’un périphérique.

3. Atera et SNMP, comment ça marche ?

Atera permet donc à ses utilisateurs l’intégration du protocole SNMP afin de garantir une surveillance et sécurité des réseaux. Et toujours dans un objectif de gain de temps et de productivité pour les MSP et leurs clients, nous permettons également depuis peu une automatisation des protocoles SNMP. 

Mais revenons à la question qui nous intéresse ici : comment fonctionne le protocole SNMP sur Atera ? 

  • Vous devez dans un premier temps ajouter les périphériques SNMP que vous souhaitez surveiller au sein de la console Atera.
  • Ensuite, vous devez installer des OID (Object Identifiers) pour déterminer des modèles SNMP selon les paramètres spécifiques que vous souhaitez surveiller sur vos périphériques. 
  • Les OID s’ajoutant manuellement, vous pouvez également prendre de l’avance en créant des modèles SNMP précis. Par exemple, un modèle de surveillance de routeur ou de surveillance d’imprimante.
  • Vous pouvez également acquérir différents types de modèles SNMP via notre bibliothèque partagée de modèles SNMP. De même, si vous avez des modèles SNMP importants, vous pouvez les partager et en faire bénéficier la communauté Atera en retour. 
  • Appliquez les modèles SNMP aux périphériques souhaités.

Enfin, sachez également qu’Atera surveille et alerte automatiquement certains périphériques et paramètres spécifiques :

  • Les périphériques Linux (avec la surveillance notamment de l’espace disque et de la mémoire d’échange disponible). 
  • Les imprimantes (avec des alertes automatiques concernant le bourrage de papier, les cartouches d’encre vide, la récupération de toner plein etc.)

Le protocole SNMP est donc un élément de gestion clé pour les fournisseurs de services gérés qui sont alors à même de fournir à leurs clients des services de surveillance complets et de garantir une sécurité des réseaux informatiques. 

Dans cet article, nous avons défini ce qu’est le protocole SNMP, en quoi il est important pour un MSP et comment ce protocole s’intègre au sein de la plateforme d’Atera.

Cela a-t-il été utile ?

Articles connexes

Les tendances IT à adopter pour 2023

Lire

Les outils informatiques open source les plus utilisés

Lire

Comment développer votre activité de MSP ?

Lire

Le passage au travail à distance : un guide pour les entreprises et les salariés

Lire

Optimisez votre équipe avec l'IA en IT.

Exploitez la puissance de l'IA pour décupler l'efficacité de votre informatique et libérez votre organisation des limites d'hier.