Vous cherchez à renforcer vos défenses contre les dernières cyberattaques et à assurer la sécurité de votre environnement informatique ? Atera vous donne dix conseils de cybersécurité, ainsi que des lectures complémentaires sur chacune des stratégies présentées, afin que vous puissiez vous informer et mettre en œuvre les meilleures pratiques de sécurité pour 2023 et au-delà !

Sensibilisation au phishing et spear phishing

La majorité des cyberattaques ont pour point de départ un e-mail de phishing, et le spear phishing va encore plus loin dans cette technique. En rédigeant des e-mails malveillants destinés à des employés spécifiques, par exemple un e-mail qui imite le ton de votre PDG ou mentionne son nom, ou qui est contextuellement pertinent pour votre secteur d’activité, il est beaucoup plus probable que votre personnel tombe dans le piège. La formation est essentielle, de même qu’une solide plateforme de sécurité qui signale ces attaques avant qu’elles n’atteignent leur cible.

Créez un ensemble de mesures de sécurité, pas des offres ponctuelles

Que vous travailliez dans l’informatique d’entreprise pour une seule organisation ou que vous gériez plusieurs clients en tant que fournisseur de services gérés, la meilleure façon de “vendre” la sécurité aux décisionnaires est de créer une offre groupée de solutions logicielles. Au lieu d’aborder la sécurité comme un ensemble de besoins ponctuels, comme la sécurité du courrier électronique, les sauvegardes, la protection contre les logiciels malveillants, etc., créez une offre unique qui répond aux besoins de l’entreprise. Vous aurez ainsi plus de chances d’obtenir un accord. Vous pouvez même créer trois options intitulées ‘Essentiel’, ‘Meilleure pratique’ et ‘Facultatif’ afin que les décideurs aient l’impression de mieux maîtriser leur budget.

Adaptez la sécurité aux besoins du travail à distance

Le monde a changé pour de bon, et aujourd’hui la majorité des employés de bureau travaillent à domicile au moins une partie du temps. Si votre sécurité n’a pas été mise à jour depuis que le travail à distance est devenu la norme, il est temps d’y remédier. Effectuez une évaluation des risques, informez les employés sur le travail à domicile et l’accès au réseau, et créez des protocoles clairs pour le partage des informations, la communication et le transfert des données. Dans notre article sur le passage au travail à distance, nous partageons une liste complète de logiciels et de matériels qui peuvent améliorer considérablement le succès et la sécurité du travail à distance.

Envisagez des solutions de sauvegarde « chain-free »

La sauvegarde est un élément essentiel de la sécurité d’un environnement informatique, qui garantit que, même si le pire se produit et qu’il y a une panne de réseau ou une cyberattaque, les données peuvent être restaurées rapidement et sans impact catastrophique sur l’entreprise. Les principaux éléments à prendre en compte sont le coût du stockage de toutes les données que vous possédez, ainsi que le temps nécessaire pour les récupérer et remettre les systèmes en état de marche. Les sauvegardes ou « backup » chain-free » vous offrent le meilleur des deux mondes, en réduisant la quantité de stockage que vous devez payer, tout en maintenant le temps de restauration à un minimum. Pour en savoir plus sur la sauvegarde chain-free, cliquez ici. Vous pouvez également consulter notre solution partenaire Axcient, pionnière dans cette approche passionnante.

Utiliser un audit informatique pour découvrir les failles de sécurité

Il reste une vérité, vous ne pouvez pas sécuriser ce que vous ne pouvez pas voir. Outre l’utilisation d’outils tels que Network Discovery pour visualiser en continue vos environnements informatiques, il est essentiel de commencer par un audit complet. Vous pouvez suivre le matériel comme les pare-feux, ainsi que les logiciels comme les outils de sécurité SaaS. Demandez-vous s’il y a une prolifération d’outils, où trop de solutions de sécurité se font concurrence pour les tâches ou les notifications, ou s’il y a des lacunes à combler qui pourraient vous empêcher de détecter une menace à temps ou de vous remettre rapidement d’un incident.

Faites de la conformité une valeur ajoutée, et non une crainte

Il est difficile de trouver un secteur qui ne soit pas astreint aux règles de conformité actuelles. Si vous traitez des données de santé, c’est l’HIPAA, si vos clients effectuent des paiements par carte de crédit, c’est le PCI DSS, et si vous avez des clients en Europe, c’est le RGPD. N’ayez pas peur de parler de conformité avec vos clients, en faisant en sorte que cela fasse partie des raisons pour lesquelles ils vous font confiance en tant que conseiller ou vous confient la responsabilité de l’informatique dans un environnement d’entreprise. Testez et développez la conformité en vous familiarisant avec les réglementations de votre secteur, puis en mettant en œuvre la bonne technologie pour répondre à ces besoins.

Évaluez vos besoins en matière d’assurance commerciale

L’assurance cybersécurité n’est pas vraiment indispensable, mais elle peut certainement vous aider à mieux dormir la nuit. Dans certains cas, les clients d’un MSP peuvent ne pas vouloir externaliser la sécurité, ce qui peut laisser en place des lacunes et des omissions qui inquiètent le MSP. Dans d’autres cas, la nature connectée du travail peut faire craindre qu’une attaque de la chaîne d’approvisionnement puisse avoir un impact sur les environnements de plusieurs clients. Si vous envisagez de souscrire une assurance commerciale ou de cybersécurité, assurez-vous qu’elle couvre tous les risques en lisant ce guide complet.

Mettez toujours en en œuvre un modèle et un état d’esprit de confiance zéro

En ce qui concerne les environnements connectés, la confiance zéro n’est plus une expression à la mode, c’est un élément essentiel de la gestion de la sécurité. En termes simples, il s’agit de n’accorder l’accès qu’aux personnes et aux objets qui en ont besoin, et de permettre au personnel et aux données de disposer des autorisations nécessaires, sans plus. Vous pouvez mettre en œuvre la confiance zéro de plusieurs façons, en fournissant des informations d’identification de manière granulaire ou en mettant en place des changements d’infrastructure tels que la micro-segmentation et les pare-feux de nouvelle génération.

Restez conscient des menaces liées à l’ingénierie sociale

Le phishing n’est que la première étape de la stratégie mise en place par les pirates qui cherchent à s’infiltrer dans vos environnements informatiques et ceux de vos clients. Il est important de rester à l’affût des dernières attaques d’ingénierie sociale, quelles qu’elles soient. Mettez à jour vos connaissances sur les nouvelles stratégies. Faites en sorte que le personnel ne se sente pas coupable s’il tombe dans le piège d’un escroc informatique : vous risqueriez de ne pas être averti ! A l’inverse, encouragez les collaborateurs à prévenir le service informatique. Plus la réaction est rapide et plus l’équipe informatique dispose d’informations, plus la résolution du problème sera rapide.

Recherche et formation

Enfin, il n’y a pas de meilleure défense que d’être préparé. Ce guide de ressources sur la cybersécurité est spécialement conçu pour les petites entreprises et les entrepreneurs. Il couvre des éléments essentiels pour se protéger, comme les options de formation, les certificats de cybersécurité, une bonne base d’outils et de technologies, et les meilleures pratiques pour protéger les données personnelles. C’est un excellent point de départ pour comprendre ce dont vous avez besoin, ce que vous avez déjà dans votre arsenal et les lacunes éventuelles.

Vous avez d’autres questions sur la sécurité ? Vous pouvez consulter la liste de nos partenaires en matière de cybersécurité ici, et n’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !

Cela a-t-il été utile ?

Optimisez votre équipe avec l'IA en IT.

Exploitez la puissance de l'IA pour décupler l'efficacité de votre informatique et libérez votre organisation des limites d'hier.