Vous avez peut-être lu l’article du Wall Street Journal intitulé “Time to get rid of the IT department”, qui plaide en faveur de la décentralisation de l’équipe informatique et de l’intégration d’intervenants externes ou d’experts techniques. Autre solution envisagée : la formation du personnel existant pour qu’il prenne en charge sa maintenance informatique.

À première vue, cela pourrait sembler avoir du sens. Après tout, si des techniciens travaillent dans chaque département, ils comprennent les ressorts spécifiques de l’entreprise, ils peuvent prendre des décisions plus rapidement et avoir une meilleure visibilité sur les besoins de chaque groupe… ou pas ?

Nous examinons dans cet article les sept raisons pour lesquelles la décentralisation du département informatique n’a aucun sens et pourquoi nous souhaitons que les départements informatiques restent perdurent pour les décennies à venir.

La prolifération des outils

La prolifération des outils signifie qu’il y a trop d’applications et de technologies, surtout lorsqu’elles accomplissent les mêmes tâches. Lorsque l’informatique est décentralisée, la main droite n’a vraiment aucune idée de ce que fait la main gauche. Cela signifie que l’informaticien chargé du marketing peut choisir un logiciel ou une application pour gérer l’accueil des nouveaux clients potentiels, tandis que l’informaticienne chargée des ventes choisit un outil totalement différent. Ces deux technologies effectuent les mêmes tâches, avec probablement quelques différences mineures au niveau des fonctionnalités, et votre entreprise a désormais deux solutions, alors qu’une seule suffirait. Multipliez maintenant ce chiffre par le nombre de départements que vous avez, ou même par le nombre de responsables.

Bien entendu, une fois que les employés commencent à utiliser ces outils, même les différences de fonctionnalités les plus infimes deviennent indispensables à leur travail, ce qui rend le choix de l’outil à conserver beaucoup plus difficile, même si vous savez que vous en utilisez beaucoup trop.

Visbilité

Cela nous amène au point suivant, et il est de taille. Lorsque le personnel informatique est réparti dans toute l’entreprise, il est impossible d’avoir une vue d’ensemble de ce qui se passe. Si quelque chose d’inhabituel se produit dans votre département, vous n’avez aucune idée s’il s’agit d’un événement isolé, de quelque chose qui touche tous les appareils similaires dans toute l’entreprise, ou de quelque chose qui s’est produit dans le passé sur un autre poste de travail, qui impacte un utilisateur final travaillant dans une autre équipe.

En revanche, lorsque vous disposez d’une équipe informatique, vous avez une vue complète de l’ensemble du réseau. Vous pouvez rapidement déterminer si tous les appareils Mac ont des difficultés à se connecter au réseau, ou encore si les mêmes correctifs ont échoué dans toutes les équipes et sur tous les postes de travail de l’entreprise. Sans cette visibilité, la résolution des problèmes est plus ardue, car vous devez d’abord vous adresser aux autres parties prenantes de l’entreprise.

Collaboration

Lorsque vous disposez d’une seule équipe informatique, elle est incitée à travailler en tant que telle, c’est-à-dire en tant qu’équipe. Ils peuvent résoudre les problèmes et prendre en charge le travail des autres. Ils oeuvrent tous au même objectif, à savoir un réseau hautement performant et sécurisé. En tant qu’équipe informatique, ils peuvent prendre des décisions intelligentes basées sur ce qui est le mieux pour l’entreprise dans son ensemble.

Imaginez maintenant comment se déroulent les conversations lorsque l’équipe informatique est décentralisée. Les informaticiens de l’équipe Produits travaillent de manière agile et souhaitent que les nouvelles fonctionnalités soient rapidement disponibles, tandis que l’informaticien qui travaille en étroite collaboration avec la Sécurité estime que cela expose l’entreprise à des risques.

Quant au personnel informatique de l’équipe Marketing, il ne pense même pas que la fonctionnalité soit prête à être utilisée, car les documents n’ont pas été créés et distribués sur les bons canaux. Vous avez déjà mal à la tête ? Lorsque le service informatique ne travaille pas en équipe, la confusion et la pagaille s’en suivent, et ce n’est pas la bonne façon de diriger une entreprise.

Sécurité

Lorsqu’on manque de visibilité, la sécurité est impactée en premier. Il est difficile de se protéger contre les logiciels malveillants et les cyberattaques, et c’est encore plus difficile si votre équipe informatique n’est pas sur la même longueur d’onde. Vous vous souvenez de la prolifération des outils dont nous avons parlé précédemment ? Un défi similaire est le Shadow IT, où les parties prenantes adoptent une nouvelle technologie sans parler des risques avec l’équipe informatique. Si la décentralisation de l’informatique dans chaque département peut contribuer à réduire la probabilité de Shadow IT au niveau individuel, elle transforme l’ensemble de l’infrastructure logicielle en un amas complexe et obscur. Aucune équipe ne sait vraiment ce que font les autres, et il n’y a pas de gestion centralisée pour garder le contrôle à un niveau élevé.

En outre, les outils de sécurité souffrent de la prolifération des outils et du Shadow IT. Si différents départements utilisent différentes solutions de protection ou de sauvegarde, il en résulte de la confusion et des retards. Le pire se produit. Comment restaurez-vous les données et les fichiers par exemple, et quelles informations ont été stockées à quel endroit ? Une équipe reçoit une alerte relative à un problème de performance, elle doit parfois gérer entre deux et trois plateformes différentes. À qui l’entreprise fait-elle confiance ? Ces questions ralentissent le rythme d’application des mesures correctives et diffèrent la reprise, ce qui constitue un handicap en cas de crise.

Coûts

Avec la meilleure volonté du monde, la décentralisation de l’informatique ne peut qu’être plus coûteuse. Commencez par tous ces outils et technologies dont nous avons parlé, parce que chaque département pense pouvoir faire cavalier seul. Les licences et les abonnements de ces outils s’accumulent rapidement. Ensuite, pensez aux ressources supplémentaires dont vous avez besoin. Enfin, pensez au temps supplémentaire qu’il faut aux techniciens et aux responsables informatiques pour assurer la liaison entre eux, planifier des réunions pour discuter de questions organisationnelles, et faire des allers-retours sans hiérarchie claire pour la prise de décision ou le contrôle.

Lorsque vous disposez d’une seule équipe IT, qu’elle soit confiée à un fournisseur de services gérés ou à une équipe interne d’experts travaillant pour l’ensemble de votre organisation, vous devez prévoir des coûts transparents et optimisés afin de vous procurer le meilleur revenu sur investissement.

Prenez Atera par exemple. Sans vouloir nous vanter, nous avons été les pionniers du modèle de “paiement par technicien”, qui vous permet d’avoir autant d’agents Atera que vous le souhaitez sur autant de points de terminaison que vous gérez, et de payer simplement par technicien pour utiliser le logiciel tout-en-un de surveillance et de gestion à distance. Les techniciens peuvent travailler dans plusieurs départements et domaines de compétences avec une visibilité totale, vous ne payez toujours qu’une seule solution et un équivalent temps plein (ETP). C’est simple.

Expertise

L’un des arguments avancés par le WSJ est que l’automatisation de l’informatique a simplifié les choses en permettant à des employés moins techniques de prendre les rênes de l’informatique dans leur propre département. En réalité, l’informatique est plus complexe que jamais. Bien sûr, le développement sans code et le développement à faible code existent, mais les équipes DevOps jouent un rôle clé dans l’entreprise et ne peuvent pas être remplacées par du personnel capable de faire un simple glisser-déposer. La raison d’être du low-code/no-code est d’éviter les tâches répétitives et manuelles, précisément parce qu’il y a beaucoup de travail supplémentaire à faire. Le personnel moins technique peut-il gérer l’IA, le cloud, la blockchain, la sécurité des réseaux… et la liste est longue ?

Même si votre organisation regorge de talents et que vous avez le budget pour les attirer, il est peu probable que vous ayez beaucoup de succès en proposant aux candidats un champ d’action informatique limité. La plupart des experts en informatique comprennent les limites de l’informatique décentralisée et veulent un contrôle et une visibilité totale pour faire leur travail au mieux. La dernière chose qu’un employé compétent souhaite, c’est de prendre un poste où les problèmes de communication et de sécurité se profilent. Le résultat ? Des employés de moindre qualité ou des employés débutants qui en font trop.

Transformation

Une équipe informatique unique signifie une vision unique. Au lieu de laisser chaque département intégrer à son propre rythme les initiatives portant sur le cloud, les technologies de cybersécurité intelligentes, la formation des employés et les projets innovants d’intelligence artificielle ou d’apprentissage automatique, vous devez rechercher l’adhésion à une feuille de route organisationnelle qui met tout le monde d’accord. Cela empêche la formation de silos dans l’entreprise, favorise une meilleure collaboration et un meilleur moral, et permet à vos initiatives informatiques de s’intégrer à la culture de l’entreprise.

L’informatique entraînant souvent des coûts, le travail en équipe vous permet de disposer d’un budget plus important. En concevant un département informatique soudé, qui peut travailler ensemble de manière démocratique pour choisir les bons projets et les bonnes technologies, ce budget peut être orienté de manière à soutenir la croissance de votre entreprise.

La vie sans IT : c’est bien triste

Que votre idée de l’informatique décentralisée consiste à placer un informaticien dans chaque service ou, à l’extrême, à laisser les services prendre en charge leurs propres problèmes techniques, il s’agit d’une utopie.

Une équipe informatique compétente n’est pas secondaire. Il s’agit d’une fonction stratégique nécessaire à l’entreprise, qui réduit les risques, avec des choix solides en termes de cybersécurité, qui améliore les performances du réseau et s’occupe des terminaux des employés et des appareils dans toute l’organisation. Une équipe informatique centralisée est moins coûteuse, plus sûre et plus visible. Elle favorise une collaboration plus forte, attire une expertise plus approfondie et révolutionne la capacité d’une entreprise à se transformer.

Une équipe informatique centralisée a besoin d’une solution logicielle informatique unique pour le RMM, le helpdesk, l’accès à distance, la cybersécurité et bien plus encore. Apprenez tout ce que vous devez savoir sur Atera.com.

Cela a-t-il été utile ?

Articles connexes

Le puissant système de ticketing dont vous avez besoin pour dynamiser votre service

Lire

Optimisez votre équipe avec l'IA en IT.

Exploitez la puissance de l'IA pour décupler l'efficacité de votre informatique et libérez votre organisation des limites d'hier.