Générer un résumé avec l'IA

Il y a quelques mois, nous abordions ici même la question de la télémédecine et du rôle des MSP. Un sujet toujours autant d’actualité, la pandémie de COVID-19 continuant de se propager, en particulier dans les hôpitaux, en première ligne face à cette crise.

En effet, désireux de libérer rapidement des lits pour les patients les plus graves atteints du COVID-19, les hôpitaux n’ont eu d’autre choix que d’envisager de nouvelles méthodes et de nouvelles technologies pour surveiller les patients à domicile.

L’utilité de la surveillance à distance est un sujet de plus en plus étudié, et il est de plus en plus clair qu’elle peut permettre une approche plus rationalisée des analyses et de la prestation des soins fournis aux patients, notamment dans le cadre des maladies pulmonaires.

Comment la télésurveillance est-elle en train de faire évoluer l’ensemble du secteur hospitalier ? La réponse dans cet article.

1. Qu’est-ce que la surveillance à distance des patients ?

La surveillance à distance des patients est une prestation de soins de santé qui utilise les technologies de l’information pour surveiller l’état de santé des patients en dehors d’un cadre clinique traditionnel. La télésurveillance fait plus précisément référence à la technologie spécifique utilisée pour transmettre électroniquement des informations entre les patients et les médecins.

Les patients portent des capteurs ou utilisent des appareils de surveillance qui enregistrent diverses données qui sont ensuite transmises aux médecins. Ces derniers vont alors analyser les informations reçues et prendre des décisions en conséquence.
Ce système de surveillance a été mis en place depuis quelques années déjà pour certaines pathologies comme le diabète par exemple. En effet, les personnes diabétiques sont très souvent équipées de glucomètres qui permettent de mesurer le taux de glycémie dans le sang et d’envoyer les données au médecin. Citons également les tensiomètres qui permettent aux patients d’envoyer à distance leur pression artérielle.

En pleine pandémie de COVID-19, les systèmes de surveillance à distance se sont multipliés. Cela a permis de soulager de nombreux hôpitaux, saturés par le nombre de malades et le manque de matériel. Ainsi, les patients atteints du COVID-19 ne nécessitant pas une hospitalisation mais néanmoins une certaine surveillance, ont été équipés d’un oxymètre à domicile afin de mesurer le taux d’oxygène dans le sang. En cas de saturation, les hôpitaux sont alertés et une assistance téléphonique est alors fournie par le personnel hospitalier qui recommande généralement de se tourner vers un médecin traitant ou vers le SAMU en cas d’aggravation significative.

2. La télésurveillance, pourquoi est-ce important ?

Réduire le risque de contagion

La surveillance des patients à distance s’est révélée particulièrement nécessaire pendant la pandémie de COVID-19 du fait de son caractère extrêmement contagieux mais également dans le cadre des politiques de distanciation sociale mises en place par la plupart des gouvernements.

Grâce aux appareils connectés, toute détresse respiratoire peut être remarquée. Les patients peuvent ainsi rester chez eux et éviter de contaminer d’autres personnes en se rendant à l’hôpital.

Il en va de même pour les autres patients, immunodépressifs ou atteints de maladie chronique par exemple. En bénéficiant d’une surveillance à domicile, ils n’ont pas besoin de se déplacer et limitent ainsi le risque d’être contaminés.

Fournir des soins de meilleure qualité

La surveillance à distance des patients permet une meilleure qualité de soins de par l’assurance d’un suivi constant. Grâce à cette surveillance, il est plus simple de repérer les problèmes en amont et de les traiter avant qu’ils ne deviennent trop graves.

En effet pour certaines pathologies, notamment cardiaques, la collecte continue de données peut être essentielle car les symptômes peuvent ne pas être persistants ou évidents. D’autant que très souvent, la prise de rendez-vous, que ce soit en hôpital ou auprès d’un professionnel de santé nécessite parfois plusieurs mois d’attente, ce qui peut avoir tendance à décourager certains patients. Ajoutons également que dans certains pays (comme les Etats-Unis), les soins hospitaliers représentent des coûts très élevés et de plus en plus de personnes se tournent vers la surveillance à domicile pour réduire leurs dépenses tout en bénéficiant d’un suivi médical de qualité.

Avec la télésurveillance, le moindre changement ou la moindre évolution peuvent donc être analysés et traités de manière quasi-immédiate.
La surveillance à distance s’avère également particulièrement utile pour les personnes ayant subi une opération. Les médecins peuvent en effet assurer un suivi post-opératoire de leurs patients une fois sortie de l’hôpital, libérant ainsi des lits supplémentaires pour d’autres malades.

3. Télésurveillance : entre challenges et opportunités

Il ne fait aucun doute que la pandémie de COVID-19 a été un accélérateur de la croissance du marché de la télésurveillance dans le milieu hospitalier. La pandémie n’a fait que révéler des problèmes sous-jacents principalement liés à la saturation des hôpitaux qui prévoient d’utiliser de plus en plus la surveillance à distance, pour les patients atteints du COVID-19 mais aussi pour d’autres pathologies.

Les avancées technologiques dans le domaine des réseaux cellulaires, du cloud computing, du stockage des données, de l’Internet des objets et de la télémédecine en général ont contribué au développement de la surveillance des patients à distance. Et cela sans compter l’utilisation croissante de l’intelligence artificielle.

Déployer un logiciel de surveillance de patients à distance est un moyen de s’adapter aux évolutions du secteur médical et hospitalier. Cela répond également à une demande, les patients étant de plus en plus à l’aise avec la technologie, l’utilisation du digital au quotidien et les téléconsultations.

Avec la télésurveillance, et plus globalement avec la télémédecine, les MSP ont définitivement un rôle important à jouer. Ils ont toutes les clés en main et sont en position de fournir des outils de surveillance à distance complets et de déployer des infrastructures entières. Ils ont tout intérêt à miser sur ce secteur.

À mesure que le paysage des soins de santé évolue et pour répondre aux besoins des patients et des prestataires, la surveillance à distance doit s’adapter et s’améliorer. Il est essentiel pour les MSP de relever ces défis de manière proactive afin de fournir les solutions les plus efficaces et rentables.

Cela a-t-il été utile ?

Articles connexes

Les tendances IT à adopter pour 2023

Lire

Les outils informatiques open source les plus utilisés

Lire

Comment développer votre activité de MSP ?

Lire

Le passage au travail à distance : un guide pour les entreprises et les salariés

Lire

Optimisez votre équipe avec l'IA en IT.

Exploitez la puissance de l'IA pour décupler l'efficacité de votre informatique et libérez votre organisation des limites d'hier.