Générer un résumé avec l'IA

Lorsque l’on travaille avec des données stratégiques, il convient d’accorder la plus haute priorité à leur sauvegarde. Rien de plus grave pour une entreprise qui dépend de ses fichiers que de devoir en déplorer la perte. Une sauvegarde régulière est donc incontournable. Dès lors qu’il y a une grande quantité de données à conserver, un disque dur devient insuffisant. Pour la sauvegarde, on utilise des serveurs de fichiers ou des serveurs NAS. Nous allons ici nous intéresser au meilleur système d’exploitation pour les serveurs de sauvegarde.

 

Comment procéder pour sauvegarder ses données stratégiques ?

La sauvegarde ou backup crée une copie de sécurité. Elle peut être effectuée manuellement, ce qui est fastidieux et chronophage, sans compter les risques d’oublis, ou encore gérée automatiquement par un logiciel. La sauvegarde comprend un état des données qui est régulièrement enregistré sur l’ordinateur, sur un disque dur externe, dans un cloud ou sur une simple clé USB.

Le backup des serveurs constitue une mesure essentielle pour les entreprises qui souhaitent sécuriser leurs données. En effet, en cas de panne du système, de vol de données, de panne de matériel ou de suppression accidentelle, il est possible de restaurer l’état des données de la dernière sauvegarde. Pour les entreprises qui dépendent de leurs données pour la continuité de leur activité, le choix d’une solution de sauvegarde performante se révèle indispensable.

La sauvegarde de données sur un serveur NAS constitue une solution idéale de backup pour les petites et moyennes entreprises, ainsi que les indépendants, en raison du coût maîtrisé et des performances de ces serveurs de sauvegarde. Les entreprises les plus importantes ont souvent recours à un serveur de fichiers classique. Dans tous les cas, il est essentiel de choisir un système d’exploitation adapté et performant pour la sauvegarde du serveur de fichiers.

 

Quel système d’exploitation pour la sauvegarde des serveurs ?

La sauvegarde des serveurs permet généralement d’effectuer un backup complet : en cas d’incident, l’entreprise retrouve donc non seulement ses données, mais aussi les applications ou systèmes qui ont pu être corrompus, par exemple par une cyber-attaque. Choisir un système d’exploitation performant et adapté pour les serveurs de sauvegarde sous Windows ou Linux contribue donc à l’efficacité du plan de continuité ou de restauration de l’activité. Nous nous sommes d’ailleurs intéressés dans notre dernier article aux serveurs de sauvegarde et de récupération après sinistre.

La plupart des serveurs de fichiers NAS destinés au stockage des données utilisent Linux en tant que système d’exploitation. C’est ce système qui fournit la connectivité réseau de type plug-and-play. Certains fournisseurs de serveurs NAS ont développé des systèmes d’exploitation propriétaires, mais on ne trouve ce type de solution que sur des NAS haut de gamme. Les serveurs de fichiers classiques ou les serveurs NAS courants utilisent soit Microsoft Windows Storage Server, soit Linux.

Pour protéger les serveurs de sauvegarde sous Windows ou Linux, on trouve donc des solutions logicielles dédiées, permettant de parer aux cyberattaques et aux ransomwares. Il faut savoir que Windows Server comporte un programme de sauvegarde intégré, mais il s’agit d’un outil rudimentaire. Il convient uniquement aux environnements de petite taille ou peut servir à une sauvegarde additionnelle. Il permet une sauvegarde des machines virtuelles. Néanmoins, mieux vaut opter pour une solution plus performante et plus conviviale.

 

Quels sont les éléments à sauvegarder sur un serveur et quelles solutions de backup choisir ?

Vous pouvez choisir de sauvegarder tous les lecteurs, fichiers et dossiers du serveur ou de ne sélectionner que certains d’entre eux. Pour minimiser l’espace serveur utilisé par les sauvegardes, vous pouvez exclure tous les dossiers qui contiennent des fichiers que vous ne considérez pas comme précieux ou particulièrement importants. Vous pourrez aussi, évidemment, avoir recours à un système virtuel basé dans le cloud.

Le stockage externe, tel que les sauvegardes NAS et les sauvegardes de serveurs réseau, utilise un stockage centralisé et redondant de sorte que les données sont automatiquement protégées par l’utilisation de copies multiples. L’accès centralisé permet un contrôle régulier de leurs fonctionnalités et de leur fiabilité. Dans tous les cas, ce qu’il vous faut, c’est un système qui automatise la sauvegarde des données.

Les sauvegardes dans le cloud constituent une excellente solution pour se protéger contre les catastrophes locales, telles que les incendies, les surtensions, la foudre, les inondations et les virus qui se propagent dans le réseau local de l’entreprise. Les sauvegardes cloud permettent également d’effectuer des opérations de restauration depuis n’importe quel endroit.

 

Quelles fonctionnalités et procédures pour une sauvegarde de serveur ?

Comme nous l’avons vu, il existe un système de backup de serveur Windows intégré. Mais il se révèle insuffisant dans la plupart des cas. Vous pouvez avoir recours à des solutions de backup installées de manière physique sur votre serveur ou sur des solutions basées dans le cloud. Parmi ces solutions virtualisées, vous trouverez par exemple MSP360 Managed Backup, qui est plus spécifiquement destinée aux équipes IT et MSP ou Altaro VM Backup, pour les machines virtuelles. Acronis propose différentes solutions pour le serveur backup, qui peuvent venir se compléter pour une sécurité optimale des données et des applications.

Vous pouvez sauvegarder des fichiers individuels ou protéger l’ensemble de votre entreprise en sauvegardant l’intégralité du système sous la forme d’un fichier unique, ce qui garantit une capacité de restauration accrue. En cas de sinistre, vous pouvez facilement restaurer toutes les informations sur un nouveau matériel. C’est ce que vous propose par exemple la solution Acronis Backup and Recovery. Vous pouvez en outre définir une liste d’applications critiques, les plus fréquemment utilisées. Elles seront soigneusement surveillées par le logiciel Acronis et des sauvegardes sont effectuées en permanence. Vous pouvez restaurer les données à partir d’une sauvegarde et appliquer les dernières modifications, afin qu’aucune donnée ne soit perdue.

Backup and Recovery d’Acronis est complété par l’application Cybersecurity et la solution Endpoint protection management. Les différentes versions du logiciel s’adaptent aussi bien aux serveurs sous Windows qu’aux serveurs de sauvegarde tournant sous Linux. Parmi les avantages de ce système, citons la flexibilité, puisque vous pouvez protéger, sauvegarder et restaurer des données physiques et virtuelles, grâce à une interface unique. La sauvegarde des serveurs NAS est simplifiée, grâce à l’automatisation en direction du cloud ou d’un autre support de stockage souhaité par l’entreprise. Les sauvegardes peuvent être entièrement personnalisées.

Cela a-t-il été utile ?

Articles connexes

9 façons de réduire vos coûts en tant que département informatique

Lire

Quelles sont les KPI des professionnels de l’informatique ?

Lire

Que devez-vous savoir sur Atera pour les services informatiques ?

Lire

Documentation informatique : son importance et comment la choisir ?

Lire

Optimisez votre équipe avec l'IA en IT.

Exploitez la puissance de l'IA pour décupler l'efficacité de votre informatique et libérez votre organisation des limites d'hier.