Les peer groups dans le secteur MSP : pourquoi est-ce important ?

L’union fait la force.

Le secteur des fournisseurs de services gérés est un secteur en plein essor qui fait face à de nombreuses problématiques et de nouveaux défis en permanence. 

 

Entre la nécessité de démocratiser l’externalisation de la gestion des services informatiques en entreprise et la volonté d’étendre ses services dans plus de domaine, le tout en étant force de proposition et un véritable expert pour ses clients, les MSP sont donc en proie à de nombreux questionnements. L’objectif : devenir un leader informatique. 

 

Et la première chose à faire pour le devenir est de comprendre son environnement, s’informer et échanger. L’une des évolutions récentes dans la communauté des fournisseurs de services gérés sont les peer groups ou groupes de pairs. Il s’agit de rencontres entre professionnels du secteur MSP afin d’échanger sur les différentes pratiques et implémenter des changements via une dynamique de groupe porteuse. 

 

Bien que plus répandue aux Etats-Unis, cette pratique commence à prendre forme dans l’Hexagone. C’est pourquoi il nous semblait important chez Atera, d’aborder le sujet le plus tôt possible. 

 

En quoi les groupes de pairs participent activement au succès d’un MSP ? Parlons-en

 

Pour accéder à un résumé de l’article, cliquez ici. 

 

1. Quels sont les bénéfices d’un groupe de pairs ?

 

Les groupes de pairs ne seraient-ils pas une simple tendance, nous-direz vous ?

 

Quelle est la différence entre un groupe de pairs et un simple forum ou discussion entre professionnels du milieu ?

 

Un groupe de pairs permet d’aller plus loin dans la discussion. De ne pas simplement échanger de simples faits mais de véritablement créer un mouvement et une dynamique de travail au sein du secteur MSP. 

 

En intégrant un groupe de pairs, vous rencontrez des gens qui traitent des mêmes problématiques que vous au quotidien et qui pour la plupart, en sont au même stade de réflexion que vous. 

 

Quel que soit votre problème, il est certain qu’un membre de votre groupe de pairs aura un aperçu de la manière de le résoudre. Mieux encore, vous aurez un aperçu de comment gérer la situation. 

 

Un MSP aura du mal à recruter efficacement, là où un autre rencontrera des problèmes de gestion ou avec un client ou fournisseur de longue date. Chacun a ses propres soucis dans leurs propres contextes mais l’éthique d’un groupe de pairs fort est la suivante : s’aider les uns les autres et s’améliorer ensemble.

 

Dans cette configuration, échanger consiste à avancer et faire progresser votre métier. 

 

2. L’importance de l’honnêteté dans les groupes de pairs

 

Là encore, quelque chose que vous ne retrouverez pas spécialement dans de simples forums ou rencontres ponctuelles. 

 

Nous l’avons dit précédemment, dans un groupe de pairs, vous êtes face à des fournisseurs de services gérés qui ont traversé les mêmes étapes que vous. Les soucis de facturation, la difficulté de trouver des solutions tarifaires profitables, démarcher de nouveaux clients etc. Tout ceci va être abordé au sein d’un groupe de pairs, sans aucune arrière pensée, souci de concurrence ou autre politiquement correct. Soyez préparés à entendre certaines remarques que vous n’aurez pas forcément envie d’entendre : vous ne faites pas assez de profit, vous n’avez pas assez de clients etc. 

 

Mais dans un seul but : celui de progresser. Un groupe de pairs est le meilleur moyen de sortir d’une situation où vous sentez que votre activité bloque ou ne progresse plus. 

Dans un groupe de pairs, c’est la bienveillance qui prévaut. C’est là tout l’intérêt d’ailleurs. Vous êtes certes entre professionnels mais il n’y a pas nécessairement une situation de concurrence qui s’installe. Bien sûr, former un groupe de pairs avec votre concurrent direct et principal ne sera pas très judicieux mais il est cependant certain que rejoindre un groupe de pairs c’est rejoindre un environnement sûr et prompt à des discussions franches et honnêtes. 

 

3. Comment choisir son groupe de pairs ?

 

  • Des critères précis

 

Comme son nom l’indique, un groupe de pairs est un groupe avec des profils similaires, rencontrant des problématiques communes. 

 

Par exemple, choisissez des MSP de la même taille que le vôtre, il y a plus de chance que vous vous retrouviez plus dans les interrogations soulevées. Mais pas que. Pensez également à vous entourer de MSP agissant dans plusieurs domaines et non pas uniquement dans le même domaine que le vôtre. L’intérêt des groupes de pairs est d’élargir vos horizons pour avoir le plus de vision possible sur votre métier et le secteur des fournisseurs de services gérés en général. 

 

Vous pouvez également définir des indicateurs financiers de référence que votre groupe de pairs devra respecter afin que vous soyez tous dans une situation similaire en termes de croissance. Si cela fonctionne pour votre groupe, vous pourriez avoir des critères de référence standard que tous les participants devraient respecter. 

 

Mais il est important également d’agrandir votre cercle en vous entourant de MSP un peu plus grand et aux fonctionnements et objectifs différents afin d’avoir un aperçu des futures problématiques que vous pourriez rencontrer et vous préparer au mieux. Une sorte de sous-groupe à hauts revenus auquel les membres peuvent aspirer.

 

  • Les groupes de pairs en France

 

Comme nous le disions au début de cet article, les groupes de pairs sont encore au stade de développement voir même de curiosité en France. Cependant, il peut être particulièrement intéressant pour vous d’être parmi les premiers à donner une impulsion et créer un véritable mouvement d’entraide dans le but de renforcer le secteur d’activité des MSP. D’autant que cela pourrait être une valeur ajoutée auprès de vos clients, qui verront d’un bon œil votre participation active à ce type d’activité. Cela participe à renforcer votre position au sein des entreprises de vos clients.

 

A l’heure actuelle en France, vous retrouverez par exemple la FRP2I, un réseau qui rassemble des entreprises indépendantes de distribution de matériels et logiciels, d’intégration et de prestations de services. Ce réseau vous permet de vous appuyer sur ses capacités pour développer des stratégies efficaces et obtenir des conseils sur la professionnalisation du métier de fournisseur de services gérés.

 

Également, le MSPCon, un évènement qui a lieu depuis plusieurs années et qui réunit l’ensemble des acteurs de l’écosystème MSP et prestataires de services managés. A l’heure où nous écrivons ces lignes, le prochain rendez-vous aura lieu le mois prochain, du 16 au 18 mars 2021. 

 

D’autres dynamiques existent encore comme la conférence GoMSP, un rendez-vous annuel dédié aux MSP français avec des conférences, rencontres et autres partages d’expériences. Prochaine conférence : le 8 juin 2021 à Paris.

De quoi aborder le modèle MSP dans sa globalité. 

 

De même, chez Atera, nous avons développé un état d’esprit communautaire qui rejoint cette dynamique de peer group. N’hésitez pas à utiliser notre groupe privé de la communauté Atera sur Facebook ou tous les jours sont échangés conseils et autres informations essentielles sur la gestion de votre entreprise MSP. 

 

Également, nous ne saurions vous recommander de consulter notre bibliothèque de scripts partagés où tous les membres de la communauté Atera créent, modifient et uploadent des scripts pour améliorer votre productivité et faciliter votre travail. Même si cela s’apparente moins à un peer group, c’est de cette dynamique qu’il faut s’inspirer. 

 

Les groupes de pairs sont encore nouveaux et peu répandus en France mais correspondent à la dynamique à laquelle le secteur des MSP aspire, étant en constante mouvance et progression. Dans un secteur où les grandes lignes se dessinent encore et où la professionnalisation se fait sur le terrain, rien de plus efficace d’échanger entre professionnels pour faire évoluer soi-même le corps de métier.

 

Dans cet article, nous avons évoqué les grandes lignes de ce que représentent les groupes de pairs et pour quelles raisons il est important d’amorcer le mouvement en France.