Windows 11 : tout savoir sur le nouvel OS de Microsoft

“Microsoft prévoit l’une des mises à jour de Windows les plus importantes de la dernière décennie ». C’est avec ces mots que le PDG de Microsoft, Satya Nadella, a annoncé en mai 2021 la refonte majeure de son système d’exploitation et le déploiement imminent de Windows 11.

 

En juin dernier, Microsoft a révélé de nouvelles informations sur cette future version, qui serait normalement mise à disposition du grand public cet automne. Innovations, design, nouvelle expérience, nous faisons le point ensemble sur toutes les nouveautés à venir.

 

1. Une nouvelle interface

 

Nouvelles couleurs, nouveaux designs des icônes, le premier grand changement de Windows 11 se trouve dans son interface graphique qui se démarque totalement des précédentes versions.

 

Le menu Démarrer ainsi que les icônes de la barre de tâches se trouvent désormais au centre mais avec la possibilité de les déplacer sur la gauche comme dans les précédentes versions Windows.

 

Les raccourcis du Menu Démarrer évoluent également :

 

  • La première catégorie, située au-dessus du menu Démarrer, est constituée de raccourcis qui recensent les applications “épinglées”. Ces icônes peuvent être supprimées ou déplacées d’un simple clic droit.
  • La deuxième section, située en bas du menu Démarrer, concerne les applications nouvellement installées, les mises à jour, et les fichiers récemment consultés. Ces icônes se situent dans un cadre intitulé “Nos recommandations”. Il est possible de les effacer, d’ouvrir leur répertoire dans l’Explorateur de fichiers, de les lancer à l’aide du navigateur, etc.
    En réalité, ce fonctionnement ne change pas fondamentalement de Windows 10, mais se veut plus fluide.

 

2. Amélioration de la productivité

 

  • Une gestion décuplée du multitâche

 

Windows 11 améliore la gestion du multitâche. Avec Snap Layouts, vous pourrez notamment afficher simultanément jusqu’à trois fenêtres d’applications. Quant au dispositif Snap Groups, extension de Snap Layouts, il permettra avec Windows 11 de se souvenir des applications utilisées et vous permettra de les regrouper.

 

Ainsi, si vous travaillez sur un projet qui nécessite plusieurs programmes dans une disposition à plusieurs fenêtres, Snap Groups vous y donnera facilement accès.

Snap Groups va également retenir la disposition des applications que vous aviez. Ainsi, toutes les applications que vous utilisez vont réapparaître exactement dans la même disposition qu’elles ne l’étaient auparavant.

De même, si vous connectez un ordinateur portable à un moniteur externe, Windows 11 se souviendra de la disposition que vous aviez sur ce moniteur et donnera un accès rapide.

 

  • L’intégration de Microsoft Teams

 

Microsoft Teams est complètement intégré à Windows 11. Mieux encore, le logiciel de discussion et de travail collaboratif de Microsoft, devient le centre de communication universel du système d’exploitation. Accessible depuis la barre de tâches, vous pourrez accéder aux fonctionnalités de la solution de messagerie en un seul clic. Vous pourrez ainsi envoyer des messages, passer un appel ou faire une visioconférence avec tous vos contacts, et ce, quel que soit le support (Windows, Android, iOS etc.)

 

3. Une plus grande rapidité

 

Les premiers tests effectués sous Windows 11 montrent que le nouvel OS profiterait de meilleures performances que son prédécesseur. Windows 11 serait 8% plus rapide que Windows 10. Sur le web, les performances seraient améliorées de 10% sur le navigateur Chrome.

 

À noter également que Windows 11 affichera désormais une estimation du temps d’installation des mises à jour. La durée calculée apparaît à côté du bouton de téléchargement, ainsi qu’en cliquant sur l’icône d’alimentation. Il semble même que l’OS donne une estimation relativement haute, les premiers tests ayant révélés des installations plus courtes.

 

4. La sécurité comme facteur clé

 

La sécurité va être au cœur des préoccupations sous Windows 11. En effet, Microsoft a ajouté des exigences strictes en matière de sécurité.

Ainsi, la configuration matérielle requise pour installer Windows 11 est plus sophistiquée et certains processeurs largement répandus dans le parc de PC ne seront pas éligibles à la mise à jour (notamment les puces Core de 7e génération).

 

Les PC devront également être équipés de Trusted Platform Module (TPM) 2.0, un module de sécurité sophistiqué.

Un TPM, c’est une sorte de coffre-fort cryptographique qui permet de créer, gérer et stocker des clés secrètes et des données très sensibles du système. Il permet de créer un espace de calcul différent du système d’exploitation et l’accès à ses données est hautement sécurisé pour protéger du vol, des pirates et des fuites de données. Il permet aussi d’authentifier les différents terminaux.

 

Parmi les autres spécifications de sécurité demandées par Microsoft, il y a le support de l’UEFI et Secure Boot. Par ailleurs, Microsoft va exiger que les utilisateurs souhaitant installer Windows 11 dispose d’une connexion et d’un compte Microsoft.

 

Malheureusement, tous les PC ne pourront pas accueillir Windows 11. Microsoft va donc mettre à disposition une application, PC Health Check, qui est chargée de vérifier les capacités de votre PC et de vous faire savoir si vous pourrez ou non exécuter Windows 11 sur votre appareil.

 

Windows 11 s’annonce donc être une petite révolution pour les utilisateurs Microsoft. Une nouvelle version plus moderne et surtout plus sécurisée qui ravira certainement les MSP qui nous lisent.