La supervision informatique, indispensable de la sécurité en entreprise

Une panne de disques durs a causé la perte de documents importants.Un virus a pénétré l’ensemble du réseau de l’entreprise. Un pare-feu non surveillé a provoqué l’inaccessibilité des emails pendant plusieurs jours.  Ces situations, familières, vous rappellent sans doute de mauvais souvenirs. 

 

Et si tout ceci avait pu être évité ? Et si désormais au lieu de guérir, on s’attachait plutôt à prévenir ?

 

La notion de supervision informatique a beaucoup évolué avec le temps. Auparavant assimilée à de la surveillance, il s’agissait dès lors uniquement de s’assurer que tout fonctionnait correctement et qu’aucune panne ne menaçait le système informatique.

 

Aujourd’hui, il est tout bonnement impossible de conserver cette façon de faire. 

 

En effet, quel que soit le type d’entreprise, l’infrastructure informatique est de plus en plus complexe et devient un élément central de son activité.  Cette infrastructure se doit donc de fonctionner pleinement et en permanence.

 

La supervision informatique intervient quasiment à tous les niveaux : réseaux, terminaux utilisateurs, serveurs, données. L’objectif est simple : garantir le bon fonctionnement de l’entreprise. 

 

Performance, fluidité, rapidité, mais aussi économies, tels sont les mots que l’on pourrait aujourd’hui associer à la notion de supervision informatique. Des mots qui représentent autant de missions pour un MSP.

 

Qu’est-ce que la supervision informatique aujourd’hui et en quoi est-elle indispensable à la sécurité en entreprise ? Par quels moyens s’illustre-t-elle en pratique ? A quels nouveaux défis doit-elle répondre ? Voici les quelques questions sur lesquelles Atera se penchent aujourd’hui avec vous. 

 

Quels sont les principaux points à retenir de cet article ? La réponse ici.

 

1.La supervision informatique, la garantie d’une protection complète

 

Superviser un réseau informatique n’est pas une action anodine. Loin de là. D’autant plus aujourd’hui, à l’heure où les technologies requises évoluent sans cesse et les interactions entre elles se multiplient. Une seule faille suffit parfois à menacer l’activité toute entière d’une entreprise.

 

En externalisant de plus en plus l’ensemble de leurs services informatiques via les fournisseurs de services gérés (MSP), les entreprises sont donc à la recherche de performance et surtout d’amélioration dans la gestion de leurs systèmes informatiques. 

 

Deux objectifs principaux à cela : 

  • Mettre en place une maintenance préventive pour éviter au maximum les interruptions de service grâce à un système de surveillance et de monitoring.
  • Détecter en amont les failles pour contrer les cyberattaques de plus en plus nombreuses et agir au plus vite. 

 

Dès lors, la supervision réseau devient une entité supplémentaire incontournable chargée de garantir la protection complète et la sécurité du système informatique d’une entreprise.

 

La supervision informatique englobe ainsi diverses préoccupations. 

  • Des préoccupations techniques : la surveillance réseau, les redémarrages serveurs, la mise à jour des différents systèmes d’exploitation, la sauvegarde de données.
  • Des préoccupations fonctionnelles : la surveillance des machines informatiques et des différents terminaux. 
  • Des préoccupations pratiques : vérification des pare-feux et antivirus, suivi des différentes applications, de leur disponibilité et mises à jour automatiques.

 

De ce fait, cette approche requiert des MSP une supervision et gestion en temps réel des éventuels imprévus. Une méthode s’éloignant de l’approche break/fix, devenue beaucoup trop instable. Évitant également aux MSP de se retrouver dans une position réactive face à leurs clients, position qui peut vite irriter les deux parties et altérer la confiance du client envers le fournisseur de service. 

 

Quoi qu’il en soit, favoriser une attitude toujours plus optimale et proactive permet un pilotage efficace des systèmes informatiques ainsi qu’une communication claire avec les clients. En effet, aujourd’hui, le rôle d’un MSP, en plus de superviser, est d’avoir une position de collaborateur et de conseiller. 

 

Car même si les entreprises sont de plus en plus au fait de la nécessité d’une supervision continue de leur parc informatique, amorcer une telle transition implique des changements d’attitude et une formation plus éclairée de ses employés.

 

La supervision informatique est donc avant tout un accompagnement, un processus, qui doit être assumé en majeure partie par les fournisseurs de services gérés. 

 

Ainsi, en tant que MSP, n’hésitez pas à communiquer activement avec vos clients. Expliquez-leur facilement vos démarches même si c’est vous qui êtes entièrement chargés de gérer la situation. Soyez à leur écoute et force de proposition au quotidien.

 

A présent, rentrons un peu plus en détail et analysons par quels moyens les MSP parviennent-ils à superviser tout cela. Notamment via des outils de monitoring qui permettent de surveiller l’ensemble du système d’information. 

 

2. RMM, PSA et accès à distance : des solutions essentielles de supervision et gestion informatique 

 

  • Logiciel RMM, outil fondamental de l’écosystème MSP

 

Aujourd’hui, un MSP ne peut pas fonctionner sans une technologie RMM (pour “Surveillance et gestion à distance”). Cette technologie permet principalement aux fournisseurs de services gérés de monitorer en flux continu l’ensemble du parc informatique et système de sécurité d’une entreprise et de s’assurer de leur bon fonctionnement. 

 

Il s’agit là d’une approche préventive et curative permettant de surveiller et gérer les alertes en temps réel. De cette façon, un MSP pourra prendre en charge les problèmes potentiels en amont et les résoudre avant même que le client ne s’en rende compte, évitant ainsi toute interruption d’activité. Cela permettra également d’agir rapidement en cas de cyberattaques. Enfin, c’est aussi un moyen très pratique pour les MSP de recevoir des alertes qualitatives, de les prioriser et fournir ainsi à leurs clients une qualité de service supérieure.

 

Êtes-vous bien sûr d’avoir mis à jour l’ensemble des logiciels de vos clients ? Leurs serveurs sont-ils correctement configurés et parés à toute éventualité ?

Au quotidien, un logiciel RMM va également participer à l’automatisation de diverses tâches de maintenance (suppression de fichiers, redémarrage, gestion des patchs, exécution de scripts, mises à jour), allégeant considérablement le support informatique. De quoi permettre une meilleure allocation des ressources, à la fois humaines (les techniciens pouvant se concentrer sur des tâches plus complexes) mais aussi financières (en réduisant les frais de réparation et de déplacement souvent coûteux, libérant ainsi du temps pour acquérir d’autres contrats). 

 

Si le logiciel RMM permet de répondre efficacement aux besoins des clients via un accès direct à leurs terminaux, les MSP ont également besoin de rationaliser leur activité. Et ce en y associant une automatisation des services professionnels (PSA) tels que le système de ticket d’assistance, le système de facturation et autres éléments permettant d’assurer un support client tout en gérant l’ensemble de leurs activités. 

 

Gardez en tête que gérer une infrastructure informatique peut être chronophage, coûteux et demander d’importantes ressources humaines en interne. C’est grâce à une solution RMM que vous contournez la plupart de ces obstacles et que vous vous simplifiez grandement la tâche. Rapidité, rentabilité et fluidité. Des arguments de poids pour vos clients dans le cadre de la définition et la nécessité de vos missions. D’ailleurs, profitez-en pour faire le point :  êtes-vous bien sûrs de connaître les quatre points clés d’un outil RMM ?

 

  • L’accès à distance, coeur d’action des MSP

 

L’un des principaux avantages d’un MSP réside dans sa capacité d’intervention à distance. Accéder facilement et rapidement aux postes de travail, serveurs et autres terminaux à partir d’une simple alerte constitue une véritable valeur ajoutée et un gain de temps considérable proposée aux entreprises qui ont de plus en plus besoin d’une supervision permanente et d’une rapidité d’action. L’intervention à distance favorisant la réactivité, les MSP répondent ainsi toujours plus à cette logique proactive de supervision informatique. 

 

Un déploiement et accès à distance, partout, tout le temps et surtout entièrement sécurisé. 

Une priorité aujourd’hui du côté des MSP comme du côté des clients et qui, à l’heure actuelle, prend de plus en plus de sens.

 

  • La supervision réseau à distance, le futur standard de demain ?

 

Pandémie, confinement, télétravail. Des mots qui ont complètement intégré notre quotidien depuis quelques mois. Des mots qui ont eu un impact sur notre façon de travailler, nous forçant à adopter de nouvelles attitudes et provoquant de véritables changements culturels.

 

Le télétravail est ainsi en passe de devenir la norme dans de nombreuses entreprises, impliquant une redéfinition des priorités. Chose que les MSP ont dû très vite comprendre.

 

En effet, la priorité aujourd’hui pour un fournisseur de services gérés est d’aider au maintien de l’activité de ses clients. La machine doit à tout prix continuer de tourner. On ne le répétera jamais assez, superviser c’est aussi et surtout accompagner votre client. 

 

Ceci s’est illustré notamment par la nécessité urgente qu’ont eu les MSP de renforcer la sécurisation des données et des systèmes informatiques des entreprises en proie à une recrudescence des cyberattaques et cybermenaces. Le tout à distance.

 

Mais cela doit passer également par une capacité d’adaptation aux nouveaux usages. 

 

Ainsi, quid de l’accès à distance pour le client lui-même ? Un élément qui pèse de plus en plus aux vues des défis récents auxquels nous avons été confrontés suite à la pandémie de COVID-19. 

 

Êtes-vous certain d’avoir sécurisé au maximum l’accès à distance sur l’ensemble des terminaux de votre client ?  Toutes les conditions sont-elles réunies pour une navigation optimale, y compris depuis le mobile ? Avez-vous bien accès à l’ensemble des postes de travail de vos clients en cas de problème ?

 

C’est pour parer à toutes ces éventualités qu’Atera a lancé “Work From Home”, un logiciel d’accès à distance pour le client qui peut se connecter en un rien de temps à son terminal depuis n’importe quel endroit et en toute sécurité. Doté d’une sécurité renforcée et complètement intégré à notre plateforme RMM, cet accès à distance améliore d’un cran l’expérience MSP et étoffe la liste de services qu’un fournisseur de services gérés peut proposer. 

 

La supervision à distance devient donc plus que jamais un must-have pour toutes les entreprises qui ont pris conscience que leur système d’information doit rester un axe-clé de leur croissance.

 

Dans cet article, nous avons abordé l’importance de la supervision informatique au sein des services proposés par les fournisseurs de services gérés et sa place de plus en plus prépondérante dans un contexte où nos conditions de travail se transforment complètement. Trois points nous ont plus particulièrement intéressés : 

 

  • La supervision informatique, garantie d’une protection complète du système informatique d’une entreprise  
  • RMM, PSA, Accès à distance : des outils essentiels à la supervision et gestion informatique 
  • La supervision à distance, future standard de demain ?