Qu’est-ce que le renforcement de la sécurité ?

Le renforcement de la sécurité (ou renforcement du système) est le processus par lequel une organisation réduit sa vulnérabilité aux attaques, rendant par là plus difficile l’accès ou la violation de l’environnement par un attaquant. Plus la surface d’attaque est grande, plus la probabilité qu’une cyberattaque se produise est élevée. Une partie importante du travail de l’équipe informatique consiste donc à rechercher des moyens de renforcer la sécurité de l’environnement. Après tout, il va de soi que moins il y a de portes d’entrée, moins il y a de chances que quelqu’un entre ou que des données importantes en sortent.

 

Pourquoi utiliser des techniques de renforcement de la sécurité ?

 

Selon Forbes, le renforcement de votre surface d’attaque est la meilleure ligne de défense contre les cyberattaques. Est-ce suffisant ? À l’heure actuelle, les cyberattaques font quotidiennement la une des journaux et un environnement informatique non sécurisé est une invitation à nuire. Si vous pouvez prendre des mesures simples ou modifier vos processus pour renforcer votre écosystème, c’est le moment de le faire.

 

Par où commencer lorsque vous envisagez de renforcer votre sécurité ?

 

Tout d’abord, réfléchissez à la manière dont vous pouvez réduire le nombre de vecteurs d’attaque. Il s’agit là d’un exercice d’équilibre. Après tout, la seule façon d’obtenir un environnement sûr à 100 % est de tout supprimer. Pas de systèmes ou de processus, pas de données sur les clients ou les employés, et pas d’activité du tout. Lesmerveilleuxinformaticiens.com est l’entreprise la plus sûre du monde – ok, c’est vrai je viens de les inventer cela de toutes pièces. Tous les environnements présentent des risques, mais ce que vous cherchez à éliminer, ce sont les risques inutiles. Avez-vous des machines qui sont toujours connectées au réseau, mais qui ne sont pas utilisées ? Avez-vous des abonnements à des outils cloud qui sont en veille ? Avez-vous vérifié que les informations d’identification et les comptes des anciens employés ne peuvent plus être utilisés ? Ce ne sont là que quelques-unes des questions que vous pouvez vous poser pour vous assurer qu’il n’y a pas d’éléments risqués.

 

Astuce : Outils de découverte réseau peuvent être d’une grande aide pour obtenir une visibilité sur les actifs inutilisés tels que les pilotes, les services ou les logiciels, et pour vous alerter sur les systèmes et processus dormants.

 

Quelles sont les initiatives les plus courantes en matière de renforcement de la sécurité ?

 

Le renforcement du système peut prendre de nombreuses formes, mais une fois que vous êtes certain que rien ne vous expose à des risques qui pourraient être éliminés, il est temps d’examiner vos processus existants. Oui, vous devez enregistrer les paiements et les données des clients, mais qui doit avoir accès à ces données ? Si vous disposez de ressources au sein d’un cloud contenant vos données les plus sensibles, celles-ci doivent être soumises à une vérification des privilèges le plus strict ou, si elles se trouvent sur site, être séparées du reste de votre environnement. Pensez à utiliser le principe du moindre privilège.

 

Chaque utilisateur ne doit avoir que l’accès dont il a besoin pour remplir son rôle, et pas plus. Cela peut signifier que le système aura à gérer davantage de demandes d’accès, mais c’est un compromis raisonnable pour garantir la sécurité des données sensibles. C’est en outre un excellent moyen de renforcer votre environnement contre une menace potentielle. Voici d’autres idées qui peuvent faire une réelle différence sans nécessiter d’énormes investissements :

 

Formation du personnel : 

 

Assurez-vous que tous les employés et les clients reçoivent une formation régulière sur les dernières menaces et les derniers défis. Après tout, 95 % des violations de la sécurité sont dues à une erreur humaine, selon IBM. Renforcer votre environnement signifie également renforcer la prise de conscience chez les personnes qui utilisent cet environnement.

 

Automatiser les correctifs et les mises à jour : 

 

Les correctifs et les mises à jour de sécurité devraient faire partie de vos activités habituelles, mais ne misez pas sur des efforts manuels pour vous assurer que vos machines sont à jour. Les correctifs logiciels et matériels peuvent être mis à jour automatiquement, ce qui garantit qu’il n’y a jamais de faille permettant aux attaquants de profiter de votre retard.

 

Gestion des mots de passe : 

 

Des politiques d’accès peu rigoureuses entraînent des failles de sécurité. Dans le monde connecté d’aujourd’hui, il suffit qu’un compte d’utilisateur soit violé pour que l’ensemble de l’environnement soit exposé à des risques par le biais de mouvements connexes sur le réseau. C’est pourquoi il est si important de réinitialiser les mots de passe par défaut, d’utiliser le cryptage dans la gestion des mots de passe et de mettre en place une solution de rotation des mots de passe et de gestion des accès.

 

Processus de transfert de données : 

 

De nombreuses organisations ne réfléchissent pas à la manière dont elles stockent et envoient les données, alors qu’il s’agit d’une part importante de leur mode de fonctionnement. Examinez les outils SaaS que vous utilisez pour collaborer, envoyer des fichiers ou discuter d’informations sensibles. Ces outils, ainsi que les autres applications sur lesquelles vous comptez, chiffrent-ils toutes leurs données ?

 

Veillez à votre documentation : 

 

La documentation est un élément important du renforcement de la sécurité, et on l’oublie souvent. Si quelque chose est inhabituel, même si ce n’est pas immédiatement dangereux, notez-le ! Cela aidera vos collègues à résoudre les problèmes si la situation s’aggrave, et fournira de meilleurs renseignements pour une réponse optimisée aux incidents en cas de menace.

 

Processus de renforcement du système inhérent à windows 10

 

N’oubliez pas, si vous cherchez des solutions rapides, votre système ou les systèmes d’exploitation de votre client sont probablement livrés avec certains outils et applications en standard. Par exemple, sous Windows 10, vous devez vous assurer que vous utilisez Device Guard, Credential Guard, Application Guard et Exploit Guard, qui sont tous des mesures de renforcement du dispositif de sécurité et sont inclus lors de la configuration de la machine.

 

Assurez-vous que vous avez activé la protection contre les ransomwares, qui n’est pas activée par défaut. Si vous le souhaitez, vous pouvez utiliser Microsoft Edge sous Windows dans un environnement sandbox, ce qui peut renforcer la sécurité de votre environnement dans des situations spécifiques où vous souhaitez pouvoir naviguer sans risque, par exemple si vous êtes certain à 99,9 % d’un lien, mais que vous ne voulez pas que ce 0,1 % vous cause du tort.

 

Le renforcement de la sécurité est un sujet complexe – nous pourrions en parler toute la journée ! Si vous souhaitez obtenir d’autres conseils et astuces en matière de sécurité, avez-vous assisté à notre webinaire MSP Minds sur la cybersécurité ? C’était l’occasion de discuter avec des experts de sociétés technologiques, dont Microsoft, de la manière de renforcer vos défenses et de consolider l’écosystème des MSP ou des professionnels de l’informatique. 

Voir Atera en action